Criminalité

De Wiki de Dreadcast
Aller à : Navigation, rechercher

La société Dreadcastienne vit dans une atmosphère violente et il ne se passera pas un jour sans que des crimes soient commis. Rares sont les personnages qui n'auront jamais commis ou commandité le moindre crime, que ce soit par vengeance ou pour servir leurs intérêts.
Cette violence concerne toutes les classes sociales, du Haut Dignitaire au citoyen, en passant par les nobles ou les policiers, tous à un moment ou l'autre auront besoin des services de ceux qui ont fait un métier de la criminalité et représentent la partie visible de l'iceberg.

Si la nouvelle ère a vu se développer en Secteur Impérial des moyens sans précédents pour éradiquer la criminalité, l'ère précédente dite V2 a eu son lot de criminels puissants et reconnus qui ont pris une part prépondérante dans sa construction et son évolution.

Une société ultra violente donc, et des criminels dont les motivations peuvent être l'argent, des intérêts personnels ou la gloire. Être criminel n'est pas simple ni facile, mal vus par la société et pourtant essentiels à son fonctionnement, il s'agit pour eux d'un état d'esprit contrairement au criminel occasionnel qui aura agit par ignorance ou nécessité. Certains criminels seront plus discrets dans leurs agissement, souvent couverts par une organisation qui prendra à son compte les contrats ou les utilisera pour remplir ses propres objectifs.

La même violence se retrouve dans les secteurs impériaux et rebelles, à cette différence prêt qu'en Secteur Rebelle elle n'est pas réprimée. Il est très important de faire la distinction entre rebelle et criminel. Être rebelle ou impérialiste relève d'un choix et d'une croyance, tandis que les criminels servent de main-d’œuvre aux guerres politiques et/ou de corporation dont ils ne partagent pas nécessairement les intérêts, et le plus souvent pour l'argent. Le criminel doit également être différencié du dissident, ce dernier agira par contestation aux institutions en place.


Le crime de Dreadcast a donc une grand histoire derrière lui, il a commencé depuis sa fondation et est toujours actif aujourd'hui malgré le fait qu'il ait perdu énormément de son influence.
Les précurseurs du crime sont aujourd'hui tous décédés et leur histoire a été oubliée par presque tout le monde. Certains anciens, vivant encore à Dreadcast, peuvent peut être encore vous parler d'eux mais encore faut-il les trouver, il en reste tellement peu.

Sommaire

Les différents types de criminalité

Le meurtre

Cette méthode est la plus connue et probablement considérée comme la plus contre nature chez l'espèce vivante et androïde, malgré le fait que tout un chacun pourra se cloner à l'infini si il en est victime. Le meurtre reste tout de même la façon la plus simple de détruire un obstacle et de se faire comprendre. Il sera exécuté pour une bonne raison: Vengeance, menace mise à exécution, obstacle vers un objectif, manque de respect, contrat, etc. Les motifs peuvent êtres divers et nombreux.

Suivant la classe sociale de la victime, le meurtre sera lourdement sanctionné, aussi le tueur devra t'il développer des stratégies pour ne pas se faire repérer, détournement des soupçons et création de preuves sont parmi ses meilleurs alliés.

Le vol

Le vol est assez courant et ne nécessite pas vraiment de motif pour être exécuté. C'est un moyen d'affaiblir quelqu'un, d'économiser de l'argent ou de s'en faire en revendant les bien volés. Le vol peut être réalisé dans un bâtiment ou sur une personne mais il s'agit d'un pratique risquée. Là encore, il faudra s'appuyer sur des stratégies et un bon équipement pour éviter le repérage.

Le hack

C'est le meilleur outil du criminel. Grâce à son deck, il pourra localiser les cibles, craquer les digicodes des bâtiment, ou encore tout savoir sur sa cible. Il est utile dans chaque étape nécessaire à l'accomplissement d'un objectif mais les commandes dites illégales, qui s'avèrent évidemment les plus utiles sont souvent localisées par les services de police puisqu'elles utilisent le serveur impérial et les hackers risquent l'arrestation. Ceci explique que les criminels travaillent souvent en groupe, dont l'un spécialisé dans le hacking sera plus habitué aux séjours en prison, moyennant finance.

La contrebande

Tout peut se revendre à Dreadcast et certains criminels en font une spécialité. Vente sous le manteau d'objets volés ou revente de stocks à bas prix, tout est possible pour se faire de l'argent. La contrebande participe selon son ampleur à équilibrer l'économie ou à la déstabiliser si tel est l'intention des contrebandiers qui peuvent agir également en bandes organisées.


Les différentes méthodes utilisées par les criminels

La Corruption

Corrompre un agent de police, avoir un Agent Impérial de son côté est un gros avantage pour un criminel. Un officier corrompu donnera les digicodes des bâtiments ou hackera pour le criminel auquel il sera associé, ce qui fait de l'inconvénient des arrestations un mauvais souvenir. Toutefois, les agents impériaux sont souvent fidèles à leur poste et il peut en couter une somme considérable pour les corrompre.

L'infiltration

Le moyen le plus intéressant de palier à différents problèmes, c'est qu'un allié, membre d'une organisation criminelle rejoigne les rangs des officiers impériaux (ou l'entreprise qui serait visée) mais cela demande d'importants moyens et du temps à réaliser.

La connaissance des lois

Certains criminels, et plus particulièrement les « parrains » du crime connaissent les lois du Secteur Impérial sur le bout des doigts. Cette connaissance est leur meilleur atout pour éviter de tomber dans l'illégalité. En effet une large partie du SI est une zone ou le crime commun est dépénalisé, seuls les crimes impériaux sont lourdement sanctionnés et certains autres actes criminels sont passibles de sanction uniquement dans la partie dite Haute Ville du SI.

Le Secteur Rebelle étant une zone de non-droit, parfois comparée au Nexus de l'ancienne ère, les criminels n'ont de compte à rendre à personne et agissent librement dans tous les domaines.


Les différents types de criminels

Criminels pour la gloire, le sang, l'argent, la politique pour ne citer que les principales motivations, côtoient à Dreadcast les criminels occasionnels et les commanditaires. Seul les premiers peuvent être considérés comme criminels dans l'âme. Les grands types de criminels peuvent se résumer aux catégories suivantes, même si quelques personnages peuvent répondre à plusieurs à la fois:

Les criminels pour le sang

Dans cette catégorie se trouvent ceux que l'on nomme parfois « psychopathes » , tueurs en série ou meurtriers isolés, ils agissent par pulsion et le plaisir de faire couler le sang. D'autres criminels le feront pour faire passer un message. Dans tous les cas, ils sont mal vus par la société qui malgré l'omniprésence de la violence en ville, ont du mal à laisser un sang parfois innocent, couler.

Les criminels pour l'argent

Il s'agit de la catégorie à laquelle appartiennent la plupart des criminels. Pour eux peu importe d'où vient l'argent et par quel moyen ils l'obtiendront. Pas d'état d'âme, un contrat est un contrat et un crime n'est qu'un crime. Les tueurs à gage tombent sous cette catégorie, tuant tout à tour dans les rangs impérialistes ou neutres, suivant se qui rapportera le plus. En organisation, la philosophie de ces criminels se rapproche du corporatisme.

Criminel pour le pouvoir

Cette catégorie de criminels agit selon ses propres objectifs, il ne se préoccupe pas des lois ou des usages, il a ses valeurs propres et fait ce qui lui convient sans aucune distinction. En Secteur Impérialiste, ce type de criminel aura du mal à arriver à ses fins dans un contexte ultra-policé et ce même si il respecte une certaine forme d'autorité. En revanche en Secteur Rebelle, il pourra se faire plus aisément une place si il a suffisamment de soutien et de stratégie, sans quoi il sera un parrain parmi d'autres.

Les criminels ultras

En secteur impérialiste, une nouvelle forme de criminalité émanant des rangs de l'ultra-impérialisme a vu le jour. Dégagés de tout risque de sanctions suite à la dépénalisation en zone dite « Basse Ville », ces criminels agissent parfois au nom de l'Empire contre la population de la zone dépénalisée. Ils agissent dans des domaines similaires aux autres catégories de criminels, en utilisant au maximum les soutiens qu'ils peuvent s'assurer au sein de l'Imperium. Ils agissent également pour eux mêmes, dans un but purement lucratif mais jamais contre l'Imperium.

Les dissidents

La dissidence existe depuis les premières ères de Dreadcast, et se place dans une catégorie bien à part de la criminalité. Un dissident sera lourdement sanctionné car par essence il cherchera à convaincre autour de lui et rassembler autour d'idéaux qui peuvent aller à l'encontre de ceux de l'Imperium. Il est très important de faire la distinction entre un « dissident » et un « rebelle ». Le premier ne réfute pas l'existence de l'Empereur mais se trouve en désaccord avec ceux qui le représentent au sein du gouvernement; pour le deuxième, l'Empereur n'existe pas ou a été tué.

A l'extrême, le dissident pourra commanditer des crimes impériaux et fera alors appel à des organisations criminelles neutres pour exécuter les contrats.

Liste des grands criminels et organisations criminelles d'hier à aujourd'hui

Liste des grands criminels disparus (Officiel)

  • Dann (Ex Dirigeant et Fondateur du DarkCast)
  • Darkcloud
  • Dranzeur
  • Edenin
  • Eddi
  • Ellie
  • Ficelle
  • Flood
  • Higghins
  • Jfcflo2
  • Kamui
  • Ketil
  • Lutin
  • Macpro
  • MamaDgenn
  • Nazgul
  • Oceane
  • Oplox
  • OrAnGiNaRoUgE
  • Pikachu
  • Pillule
  • Plops
  • Punkeur
  • Reppa (Ex Dirigeant et Fondateur EJEB)
  • Sakura
  • Shaolan
  • Shonen
  • Thalie
  • Tocenly
  • Valdorian
  • Vendicando
  • Violare


Certains d'entre eux ont été meilleurs que d'autres dans leur domaine mais il n'y a pas vraiment de classement à faire... car tout le monde a un avis différent.

Organisations criminelles ayant marqué l'histoire d'hier à aujourd'hui (Officiel)

  • Cellule Noire - Dissoute
  • Confrérire Noire - Dissoute
  • DarkCast - Dissout par L'Empereur lui même après son procès. Réapparition de certains membres au fil du temps entrainant une possible résurgence du mouvement.
  • DI2RCO - Dissoute
  • EJEB - Dissout
  • Nebuleuse - Dissoute
  • La Main Noire - Dissoute
  • La Main Verte - Dissoute
  • La Mano - Dissoute

Faits marquants du crime (V.2)

La prise du Secteur 9

Après sa nomination à la tête du Darkcast par son leader légendaire Dann, le criminel Kamui lança une opération de grande envergure pour prendre possession du secteur 9 qui sera appelé le Nexus. Le Nexus devint une zone de non-droit où l'Imperium n'avait plus accès. Repère des criminels de tout bord, seule la DIR2CO avait encore les moyens d’accéder alors que les forces de Police avaient été dépassées. Le Conseil Impérial de l'époque, dont le président était Sigmar, n’eut d'autre choix que d'abandonner ce secteur comme une concession aux organisations criminelles qui menaçaient de déstabiliser l'Empire à nouveau. La déclaration de Kamui marqua définitivement la ville « Seule la violence, le sexe, la drogue, le trafic en tout genre est toléré dans ce secteur. C'est maintenant à chaque criminel ou organisation criminelle le désirant, de faire vivre le Nexus. Vive la liberté et vive le crime »

La rébellion d'Edenin

Une rébellion sanglante ayant marqué l'histoire de DreadCast par le responsable répression de la Police, Edenin. Tout commença quand l'Ex Directeur Impérial Irenicus venait de démissionner après de longues années en tant que Directeur du DI2RCO. C'était un sujet énormément médiatisé car Irenicus était un homme très respecté et aussi parce qu'il avait été le premier directeur du DI2RCO. Beaucoup de gens convoitaient la place de directeur et, au final, la place se jouait entre Druzil, agent de police considéré comme "ripou" et Edenin, Responsable de la répression a DreadCast. Évidemment, Edenin était favori vu le passé tumultueux de Druzil. Mais à la surprise générale, Druzil a obtenu la place ! Ce jour-là, Edenin fut fou de rage et libéra les plus gros psychopathes emprisonnés pour commencer la rébellion contre Druzil. Ce fut un énorme carnage anarchique de trois jours causant des centaines de morts . La rébellion pris fin quand Edenin s'excusa auprès de tout le peuple DreadCastien car, apparemment, Druzil n'était pas un ripou. Du moins, c'est ce qu'expliqua Irenicus. Le statut de Druzil comme "ripou" n'était qu'une couverture. Vérité ou mensonge pour calmer les esprits échauffés ? Nous ne le saurons probablement jamais.

La révolte du DarkCast

Celle-ci fut déclenchée par une arrestation abusive de DarkCloud, le frère de Dann et leader du Darkcast. Des tueries aveugles eurent lieu dans les rues de la ville, et un ultimatum fut posé au gouvernement pour la libération sans condition de DarkCloud. Les combats violent avec les forces de Police finirent par avoir raison de la résistance de Dann qui se retrouva à son tour en cellule. Il fit appel à un cyberhackeur, les débuts de Kamui, qui déclencha un blackout général depuis les Services Techniques de la Ville et permis l'ouverture des cellules et la prise en otage du Directeur Imperial de la Prison. La cavale et les tueries prirent fin quand Macpro vint défier son mentor et ne perdit que de justesse le combat, et que Dann lança un dernier ultimatum à la Police à l'issue duquel il sortit vainqueur mais choisi lui même de se donner la mort.

L'Armée Impériale de Dreadcast

Fondée par le Général Kelleher, l'armée impériale de Dreadcast (AID) était un groupuscule militaire qu'il s'était auto-proclamé armée de l'empereur. Non officialisé, celle-ci semblait plus avoir un but associatif que para-militaire. Aussi, de nombreux jeunes civils inexpérimentés intégrèrent a ce mouvement, et finirent, sous le manque d'encadrement de l'état-major, par succomber aux promesses du crime. L'AID devint ainsi un groupe criminel, malgré la volonté de son fondateur. Mais il n'y avait pas seulement de jeune criminels insouciants dans cette armée. On a pu dénoté la présence, dans l'état-major même, du tueur à gage Ragnar (aujourd'hui Jack), sur volonté du Général Kelleher, ce qui ne le discrédite pas entièrement des fautes de son armée. Finalement, L'Empereur, qui n'accepta pas qu'un général officieux fonde un groupe armé sous sa propre bannière, et ordonna la dissolution de l'armée impériale. L'état major fut jugé et condamné pour haute-trahison.

La tuerie des Conseils Impériaux

Une ère de révolte eut lieu suite à la tuerie de la plupart des membres du Xème Conseil Impérial et à la destitution de Kimya, Présidente du XIème Conseil Impérial dans les 48 heures qui suivirent sa nomination. Les gouvernements suivants furent liquidés en quelques heptades, jusqu'au moment où les Hauts Conseillers de l'Empereur durent prendre la tête du Conseil pour faire cesser les tueries. A la tête de cette révolte, le grand criminel Macpro qui avait fait partie de ces deux Conseils et considéra que pour imposer ses pensées et ses visions, les armes avaient plus de poids que les paroles.

Les Bloods Angels

Les Bloods Angels n'étaient autre que de grandes figures de la ville, assignés à se battre pour l'Empereur, dans une totale foi religieuse. Fondée par Horus, elle se fit l'armée de l'Empereur, tout comme l'AID autrefois. Néanmoins, Horus et ses compagnons assuraient que l'Empereur lui-même avait ordonné cette armée. Celui-ci ne s'étant pas prononcé à ce sujet, nul ne sera la vérité vraie. Destinée à "Purifier" l'Imperium des hérétiques, elle fut néanmoins jugée criminelle par celui ci, et dissolue. Mais nul ne sait si les Bloods Angels ont réellement disparu...

Faits marquants du crime (V.3)

La prise d'otage de l'Heresia Ceremonium

Un complot fut organisé par les criminels pour prendre en otage le Conseil de la Noblesse et les Hauts Dignitaires lors d'une Honora Ceremonium. Une équipe de hackers menée par Jeeny se chargea d'ouvrir le sas. Des rebelles passèrent en douce en Secteur Imperial. Cette équipe avait pour mission de faire le vide dans les habitations des Nobles et Hauts Dignitaires présents à la cérémonie ainsi que dans les Organisations Impériales et de couper les communications du DreadCast Network.

L'équipe criminelle et rebelle avait lancé ses revendications et restait en contact avec l'équipe de hackers à l'extérieur du bâtiment. Anna, une prostituée du Secteur Rebelle, gérait l'équipe des rebelles. Elle devint violente quand l'Ambassadeur prit la fuite, et exécuta des otages. Des policiers et une équipe de militaires pénétrèrent alors dans le bâtiment par les conduits d'aération, tandis que Cosmos entrait avec une mallette contenant 6 millions de Crédits sur les 8 demandés.

Le bâtiment ayant été isolé du reste du monde, et des forces de l'ordre Impériales, un autre groupe d'hackers émérites, les Netrunners, reprirent le contrôle des réseaux du DreadCast Network et des Services Techniques de la Ville afin de créer un blackout faisant sauter les défenses du bâtiment, afin que les forces armées de l'Empire reprennent la situation en main. La porte fut alors défoncée et la maison prise d'assaut par toutes les créatures vivantes de la ville qui se sentaient concernés par cette prise d'otage. Radium défendit seul la porte, tel un kamikaze mais finit par succomber sous le nombre.

Les criminels purent fuir pendant que Lanonobaffe et Kais restaient dans le bâtiment pour faire diversion. Ils furent tués et arrêtés à leur sortie du centre de clonage. La peine maximale d'une heptade fut demandée ainsi qu'une exécution lors du jugement. Tiofred, venu du Secteur Rebelle, fut arrêté et jeté en prison dans la même cellule que les criminels. Il fut gravement blessé et et mourut en cellule avant même d'être interrogé. Anna fut exécutée d'une façon atroce par les rebelles qui ne supportaient pas ses actions et ses actes. Avant le dénouement de cette cérémonie, Kambei rasa une mèche de cheveux de Alleria, ce qui valu au rebelle un contrat sur sa tête.

Outils personnels
Espaces de noms

Variantes
Actions
Navigation
Boîte à outils