Secteurs

De Wiki de Dreadcast
Aller à : Navigation, rechercher

Avant la catastrophe, la ville était formée de neuf secteurs sur lesquels a été rebâtie la ville telle qu'on la connait à l'heure actuelle.

Sommaire

Les Secteurs à Dreadcast

La nouvelle ville de Dreadcast est actuellement fondée de trois Secteurs : le Secteur Impérial (Secteur un), le Secteur des souterrains (Secteur deux), et le Secteur Rebelle (Secteur trois).

Secteur un

Le secteur un est loyal à l'idéologie de l'Empire, reconnaissant en Cirius Enclism le guide de l'Humanité et maître incontesté de la ville de DreadCast dont il est le fondateur. Ce secteur est basé sur la loi et l'ordre, malgré une criminalité existante que les forces de l'Empire s'efforcent de réprimer. L'interprétation de l'idéologie de l'Empereur parmi la classe sociale des loyalistes, Nobles et autres citoyens modèles a en effet engendré un clivage entre eux et les criminels. De fait, ce sont principalement les loyalistes qui font bouger les choses, car seuls les fidèles envers l'Empereur peuvent accéder au pouvoir.

La population du secteur se distingue par deux courants de pensée différents, bien que semblables sur de nombreux points. Tous croient en l'Empereur et en la doctrine Impérialiste. D'un côté, les pro-impérialistes d'où sont issus la noblesse et ceux qui gouvernent d'une main de fer le secteur, et les habitants qui suivent ce courant et y adhèrent représentent une écrasante majorité. De l'autre, les opposants au gouvernement qui pensent - à tort ou à raison - que le régime est corrompu et qu'il faut faire quelque chose pour le changer, et les criminels de toute catégorie pour qui l'argent n'a pas d'odeur. Entre complots, secrets impériaux et manipulations, chacun peut prendre part à cette opposition qui apporte avantages et inconvénients.

Dès l'arrivée des nouveaux habitants, on les incite à passer du côté des "citoyens modèles", en travaillant principalement aux Services Techniques de la Ville où ils apprennent les bases de leur nouvelle vie. C'est ce qui explique l'abondance inégalable d'employés dans cette organisation, et par la suite dans d'autres Organisations Impériales.

Quant à ceux qui adoptent une attitude de neutralité ou se tournent vers la criminalité, ils seront rapidement déchus de leur statut de citoyen et traités comme des parias. N'importe qui peut leur marcher dessus; la plupart des choses leur sont interdites, rendant le secteur difficile pour toute personne jugée déloyale au secteur. La principale menace pour les criminels ? Le Cercle de l'Orient, ou CDO. Il s'agit de la force de police impériale, l'armée intérieure du secteur, qui fait régner la loi et l'ordre. Cependant, c'est bien plus qu'une force de police, c'est devenu une armée d'occupation, supprimant avec efficacité toutes les menaces.

Afin de mieux protéger ses intérêts et ses organisations, l'Imperium a délimité une zone hautement sécurisée, la Haute Ville, dont l'accès est surveillé par le Cercle de l'Orient et où tout individu armé sans autorisation est immédiatement arrêté. Le reste du secteur est moins surveillé, la police s'est retirée de la mission de protection individuelle et chaque personne est chargée d'assurer sa propre protection et celle de ses biens. Toutefois, il ne s'agit pas d'une zone de non-droit car là, comme en Haute Ville, tout est réglementé et réprimé.

Secteur deux

Le secteur deux est une zone de "no mand's land" entre les deux secteurs rivaux. Parfois oublié comme étant réellement un secteur par ceux qui ne sont pas sur les lignes de front mais plutôt dans les hauts bureaux du building de leur entreprise.

En surface, deux longues murailles épaisses et ultra-sécurisées couvrent depuis des miradors un terrain vague miné et barbelé qui sépare les impérialistes des rebelles. Aucun camp ne se risque à des attaques en surface, qui seraient désastreuses pour l'armée offensive mais plutôt dans le sous-sol du secteur. Ce secteur est essentiellement connu pour son réseau d'égouts formant un véritable labyrinthe qui fait lien entre les deux secteurs. Cet espace est le seul possible pour rejoindre le secteur opposé, il est donc naturellement un lieu de conflits permanents où la seule loi est celle de la guerre.

Dans cet enchevêtrement de galeries et de trous sans fin, il est aisé de se perdre et de trouver par hasard le chemin du secteur adverse. Il n'est accessible que par les SAS d'entrée aux tunnels, c'est aussi votre seul moyen de sortie, en dehors de la mort assez fréquente dans les souterrains.

Ce secteur recèle de nombreux mystères et abrite dans ses entrailles sombres de nombreuses espèces vivantes méconnues de la plupart des habitants de Dreadcast comme les rats, des gnolls sauvages ou encore des vers de terre ou des chauves-souris. C'est aussi le véritable puits de la ville dont l'Empereur lui-même ordonna la construction lors de la fondation de la cité. En effet, le secteur deux couvre tous les besoins et la distribution en eau de la ville et les quelques incidents qui se produisent atteignent aussi bien les citoyens du secteur I que les rebelles du secteur trois.

Il ne faut pas sous-estimer le lien qui unit les anti-citoyens et les rebelles, ni l'acharnement de l'empire à vouloir éradiquer le secteur Rebelle. Le secteur étant le seul lien entre des personnes de secteurs différents avec des liens familiaux ou amicaux, voire parfois professionnels, il peut se transformer contre la volonté des belligérants des deux camps en un espace d'échange, de rencontres et de retrouvailles mais tout ceci ne serait possible sans le secteur deux.

Cette zone de violence totale n'est pas pour les amateurs et les cadets, les plus farouches guerriers rebelles s'y retrouvent pour affronter les forces militaires de l'Imperium dans de violents conflits de front ou dans des escarmouches épuisantes prenant la forme de guerre de guérilla.

La première fois que l'on se risque dans le tunnel après avoir passé le SAS et descendu l'échelle, vous êtes envahi, que l'on soit rebelle ou citoyen impérial, par un sentiment étrange car pour la première fois, vous sortez de votre routine habituelle. Pour la première fois, vous allez peut-être rencontrer la mort au bout du chemin, le tunnel est un passage obligé, tout le monde en parle, tout le monde y va...

Secteur2_Infrastructure

Secteur trois

Autrefois nommé secteur Orion à l'époque de la deuxième ère. Après le cataclysme, cette partie de la ville qui avait alors été abandonnée est devenue le refuge de la Rébellion contre l'Imperium. Aujourd'hui, nommé secteur Rebelle ou secteur Libre, sa politique se veut être à l'exact opposé du Secteur Un que ce soit sur le plan urbain, politique ou culturel. Ne disposant pas de véritable loi et de valeur fondatrice, chacun est libre de faire ce qu'il veut tant que cela reste en accord avec la destruction du secteur impérialiste. En effet, chaque rebelle a ses propres valeurs mais ils se rejoignent tous sur un point : leur haine du système impérialiste et de l'idolâtrie envers l'Empereur.

Ce secteur a connu de nombreuses difficultés à sa naissance, faisant difficilement face au pari incroyable qu'étaient l'indépendance et la lutte contre le secteur loyaliste. L'anarchie de ses débuts a fait peu à peu place à un semblant de démocratie élitiste où ceux qui disposent des plus gros muscles imposent ses idées. Depuis quelques années cependant, des nouvelles idées tendent à changer l'ordre établi dans le secteur.

La politique y est menée par tous au travers de l'Agora, les chefs rebelles sont "élus" grâce aux soutiens du peuple rebelle. Le véritable pouvoir est donc à la fois détenu et partagé par la population libre et les ténors du secteur qui sont nommés : Leaders Rebelles. Ils dirigent les grandes organisations du secteur telles que : le centre militaire, le quartier général, la prison...

Le secteur rebelle a son propre service de police appelé : les Frelons.

Outils personnels
Espaces de noms

Variantes
Actions
Navigation
Boîte à outils